La trentaine

Publié le par Pegarose

C’est la trentaine bien entamée que je réalise à quel point le temps passe très vite. Mais je dois avouer que je ne me suis jamais sentie aussi épanouie qu’à la trentaine. Pour rien au monde je ne retournerai à l’adolescence, cet âge ingrat où il faut accepter son physique en pleine mutation. Ni même à mes vingt ans.
A la trentaine on s’accepte finalement comme on est, on devient plus indulgent avec ses imperfections, on finit même par les accepter et faire avec. En amour, on commence à comprendre le fonctionnement des hommes et surtout on réalise l’urgence de se caser parce que l’horloge interne fonctionne à plein régime. Car même si on se sent jeune, techniquement je pourrais parfaitement être la mère d’un ado de 18 ans. Et bien sûr il y a touts ces petits changements physiques qui vous rapellent que non, vous n’avez plus vingt ans. La première ride, ce ventre qui n’est plus si plat et ces petits bourelets qui apparaissent. Mais il parait que c'est à cet âge que la femme est au summunm de sa beauté ...

Publié dans général

Commenter cet article